Une co-production de

Générique : “Euphotic” Carbon Based Lifeforms (Interloper) 2010 Ultimae Records, 2015 Blood Music (remastered)
Voix du générique : Karine

Crédits musiques

  • “Euphotic” Carbon Based Lifeforms (Interloper) 2010 Ultimae Records
  • “10” bvdub (Yours Are Stories Of Sadness) 2016 Self Released
  • “Morning Drops - Part 1” I AWAKE feat. BJÖRN BERGLUND (Mahiane - Oxycanta III) 2013 Ultimae Records

Artistes

Crédit image

Texte de l'épisode

Introduction

Salut !

Si tu as lancé la lecture, c’est parce que tu veux te détendre ou peut-être que tu n’arrives pas à t’endormir… alors on va se mettre en condition tout d’abord.

Idéalement, allonge-toi confortablement, n’hésite pas à bouger si besoin mais surtout garde les yeux fermés.

Installé ? parfait. on va faire une respiration calme, toujours les yeux fermés.

Inspire... Expire...

On va planter le décor ensemble, je te guide et toi tu crées le monde autour de toi.

Imagine toi au sommet d’une colline. C’est la plus haute des environs. Autour de toi, que de la verdure, et en contre-bas un paysage vert et vallonné
Au loin un village dont tu aperçois à peine quelques fenêtres allumées.

Le soleil s’est couché depuis quelques heures maintenant, la nuit est douce, calme, il fait bon et tu es seul, bercé par les bruits rassurants de la nuit.

Essaye d’imaginer les odeurs des plantes autour de toi. Avec l’humidité de la nuit, les plantes diffusent un parfum agréable.

Profitons-en un instant…

On est bien ici, non ?

On va profiter ensemble de ce moment de détente pour voyager dans l’espace, je vais te raconter tout ce que je sais sur l’univers et te conter quelques légendes plus ou moins connues.

Si tu t’endors, tant mieux, mais dans tous les cas je te promets que tu ne vas pas t'ennuyer et que tu vas pouvoir te vider un peu l'esprit de tout le stress de la vie.

Tu verras, l’espace c’est fascinant.

Oh, on ne va pas rentrer dans des détails techniques complexes, non. Pas besoin d’être un scientifique pour apprécier le grandiose.

Peut-être as-tu peur de casser la magie apprenant ce qu’il y a dans le ciel ? Je te promets qu’au contraire, je n’ai jamais trouvé ça plus féerique que depuis que j’ai appris tout ce que je vais te transmettre.
On passe de trouver le ciel magnifique à … non je n’ai pas de mot. Et tu n’en auras pas non plus, mais tu auras des étoiles dans les yeux.

En plus, je me doute que tu as plein de questions dont tu ignorais complètement la réponse, voir même, des aspects du ciel dont tu ne t’es jamais douté.

Alors laisse-toi juste guider par ma voix, on part en voyage.

Posons les bases

Tu es toujours sur ta colline, hein ? Parfait.

Lève les yeux vers le ciel et admire les étoiles au-dessus de toi.

Comme on est loin de la pollution lumineuse de la ville, le ciel ne t’a jamais paru aussi rempli d’étoiles.

Le contraste est saisissant. un fond de ciel plus noir que jamais et des étoiles plus nombreuses que tu ne pourrait en compter.

Comme tu es en hauteur, le ciel s’étend jusqu’à l’horizon tout autour de toi et forme cette coupole scintillante.

Combien d’étoiles penses-tu voir ? Des milliards ? des millions ?
Les bons logiciels d'astronomie amateur recensent dans notre ciel environ 10.000 étoiles « visibles à l'œil nu ».
Mais les estimations du nombre d'étoiles que l'on peut distinguer, depuis chacun des hémisphères de notre planète et sans utiliser d'instrument, tournent plutôt autour de 3.000.

Ce qui n’est qu’une infime partie des 200 milliards d'étoiles que contient notre galaxie, la Voie lactée. Et ne parlons même pas du million de milliards de milliards qui sont censées peupler notre univers !

Est-ce que tu sais qu’il n’y a pas que des étoiles dans le ciel ?

De la même manière que l’on dit que tout ce qui brille n’est pas de l’or, tout ce que tu vois dans ce ciel et qui brille n’est pas une étoile.

Enfin, étymologiquement, si, puisque étoile vient de stella, qui désigne ce qui brille.

Mais d’un point de vue astronomique, ce n’est pas parce que c’est dans le ciel et que ça brille, que ça veut forcément dire que c’est une étoile.

Déjà, si tu vois une étoile filante, fais un vœux, mais sache que cela n’a rien à voir avec une étoile.

Les étoiles

Mais c’est quoi une étoile, au juste, astronomiquement parlant ?

Les étoiles, c’est des corps céleste plasmatique qui rayonnent leur propre lumière par réactions de fusion nucléaire. En des termes plus simple : c’est de la matière qui, sous son propre poids écrase les atomes et les transforme en d’autres éléments, plus lourds.

Elles sont les usines de l’univers. Elles transforment les atomes d’hydrogène en des atomes de carbone, de fer.. de tout en fait.
Tous les atomes qui sont autour de nous, qui composent les objets qui nous entourent et la planète sur laquelle nous vivons.

Dans la fabrication de ces éléments, sous une pression et des températures absolument hallucinantes, elles dégagent de l’énergie sous la forme d’ondes électromagnétique, donc de la chaleur, de la lumière, des UV… Mais rassurez-vous, vous n’attraperez pas de coup de soleil la nuit.

Lorsque la matière à fusionner s’épuise, la plupart ne s’éteignent pas paisiblement : la plupart gonflent et explosent comme une gigantesque bombe cosmique. On appelle ça une supernova.
Elles laissent alors derrière elles un gigantesque nuage cosmique de matière transformée qu’on appelle nébuleuses.

Ces grands nuages servent alors de matière première à la création d’une ou plusieurs nouvelles étoiles.

Parfois, autour de ces étoiles naissantes, la poussière se met à tourner assez vite pour ne pas y être aspirée. Si elle est suffisamment dense, la matière se regroupe et forme des corps rocheux ou gazeux qui attirent à eux de la poussière comme le ferait une boule de neige et cela forme ainsi les planètes.

Nous, les animaux, les plantes, le sol qui nous porte et l’air que l’on respire a donc un jour été créé au sein d’une étoile.

Tout n’est que poussière d’étoile.

Les planètes

Parmi les points lumineux, il y a aussi certaines planètes qui sont observables à l’oeil nu. On a vu tout à l’heure que les planètes sont des corps qui tournent autour d’une étoile.

On les distingue dans le ciel car elles ont souvent une couleur particulière, Vénus est blanche, mais Mars est rouge, par exemple. Elle ne scintillent pas, non plus, contrairement aux étoiles.

Elles font toutes partie du système solaire, avec au centre, notre étoile : le soleil.
D’ailleurs, le soleil c’est la seule étoile que l’on voit en plein jour !

Pourquoi le nom “planète” ? Cela signifie en grec “astre errant” ou “vagabond”, car par rapport aux autres étoiles qui semblent fixes, ces astres se déplacent sur la voûte céleste. Vous ne les verrez pas se déplacer à l’oeil nu, mais d’un mois à l’autre, elle ne seront pas exactement au même endroit.

C’est de l’observation de leur déplacement qu’a pu d’ailleurs émerger la conclusion que la Terre et nous n’étions pas au centre d’un système mais bien juste l’un des corps orbitant autour de notre cher Soleil.

Mais nous parlerons un peu plus en détail des planètes plus tard.

Les étoiles filantes

Ici, on est encore plus loin des étoiles, ou plus près de nous.

Les étoiles filantes sont des débris spatiaux, de la poussière ou de minuscules cailloux qui foncent dans notre atmosphère à toute vitesse et, sous les frottements de l’air sur eux, montent en température et y brûlent faisant briller l’air autour d’eux.

Si ces étoiles filantes étaient plus grandes et venaient à ne pas se consommer en entier avant de toucher le sol, on appellerait ça des météorites.

Leur origine peut varier : débris liés aux humains (même si c’est rare), tout petits astéroïdes (là aussi c’est rare) ou encore des restes laissés par le passage d’une comète.

Un exemple bien connu dans l’hémisphère Nord est le moment entre le 23 juillet et le 20 août, où la Terre traverse un nuage constitué de débris de la comète Swift-Tuttle et dont la taille est comprise entre celle d'un grain de sable et celle d'un petit pois.

Puisque les traînées de la pluie d'étoiles filantes semblent provenir de la constellation de Persée, leur nom est devenu « Perséides ».

Flash iridium, ISS et avions

Si parmi les points lumineux, vous voyez un jour un flash unique, vous n’avez peut-être pas eu une illusion. Certains satellites peuvent, avec leurs panneaux solaires, refléter un court instant la lumière du soleil.

De même, un satellite énorme et connu peu parfois être distingué : la station spatiale internationale. Le mobilehome spatial de l’humanité qui fait le tour de la planète toutes les 90 minutes environ.

Enfin, si vous voyez passez une lumière qui clignote et traverse le ciel à vitesse régulière… c’est très probablement un avion !

Prends donc le temps d'admirer la beauté qui s'offre à toi. Perds ton regard dans cet océan de lumières.